"Garo nous emmène à sa suite dans la capitale portugaise. Loin des clichés de la ville aux murs blancs et aux toits rouges, l’artiste a privilégié les atmosphères empreintes de nostalgie – où il nous semble de percevoir les accents langoureux du fado –, les ruelles escarpées, les ogives monumentales d’une époque révolue ou encore les structures complexes des architectures plus modernes. La courbe est omniprésente dans ces tableaux aux harmonies de bruns, gris, bleus et rouille, une courbe qui souligne tantôt une voûte, le colimaçon d’un escalier ou encore la silhouette d’un promontoire. Comme il l’a fait pour les deux autres séries de ce projet, Garo comme à chaque fois, s’est rendu sur place afin de s’imprégner de l’essence de la ville à travers une série de photographies à partir desquelles il construit ses compositions.

Signature de l’artiste, la matière dense et riche en sable, bitume et autres terres naturelles consolide le dessin déjà très structuré qui reflète des architectures de pierre et de métal."   Nicole Kunz

La Voix d'un espace vide - LISBONNE